Éducation et pédagogie : réflexion sur les Violences Éducatives Ordinaires (VEO)

Conférence "Les Violences Éducatives Ordinaires : quelles conséquences sur les enfants ? Quelles alternatives pour les parents ?"

Date et lieu :
Le 24 avril 2020 à partir de 19h (accueil à partir de 18h30)
12, rue Jean-Pierre Timbaud
92400 COURBEVOIE

Tapes sur la main, fessées, cris, humiliations, punitions... Sous couvert d'éducation, les adultes peuvent utiliser, de manière consciente ou non, des procédés violents à l'encontre des enfants. Comme le démontre Muriel Salmona*, les violences physiques, psychologiques ou verbales, jugées à tort "ordinaires", altèrent de manière profonde la relation parentale ainsi que le développement cérébral et affectif de l'enfant.

Enfant qui se cache entre des coussins sur un canapé

Mieux identifier ces violences et en comprendre les conséquences permet de briser le cercle de la violence éducative et de s'engager pleinement dans une éducation bienveillante. Dire stop aux violences éducatives ordinaires : un atout autant pour les enfants que pour les parents !

Marthe Orsel, conseillère conjugale et familiale, vous propose une réflexion sur les VEO. Elle est spécialisée dans les questions liées à la vie affective et relationnelle. Praticienne formée aux consultations individuelle, de couple et de famille, elle soutient les personnes qui s'interrogent sur la relation parent enfant. Cette rencontre se donne pour objectif de réfléchir sur la manière d'éduquer avec bienveillance pour renforcer positivement le lien avec son enfant.

Renseignements complémentaires : marthe@apsef.fr

L'inscription est obligatoire soit :
Participation gratuite pour les adhérents, 10 euros pour les non adhérents (coût de l'adhésion)**.
Vous pouvez payer votre adhésion directement en ligne en cliquant ici.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour connaitre les futures dates et tous nos autres ateliers.


* Psychiatre spécialisée en psychotraumatologie et victimologie, présidente de l’association Mémoire Traumatique et victimologie.
** Une réduction est possible (jusqu'à 50%) si vous êtes aux minimas sociaux, au chômage, en congé parental ou que votre conjoint(e) est dans un de ces cas. Tarif réduit également pour les professionnel(le)s de la petite enfance. N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.