Une éducation sans préjugé

Une éducation sans préjugé

Date : 
Mardi 8 février 2022 à 19h
à la Maison de la Famille de Courbevoie


Objectifs de l'atelier "Éducation sans préjugés"

Partager en toute bienveillance des clés de lecture et des outils pour mieux comprendre ce que sont les stéréotypes, leurs impacts et les façons de les déjouer au quotidien dans l’éducation des enfants.

Échanger et discuter de pistes d’actions qui aideront les enfants à ouvrir leur champ des possibles au-delà des stéréotypes et injonctions de genre.


Thèmes de l'éducation sans préjugé pouvant être abordés pendant la discussion

  • Stéréotypes, tous et toutes concerné.e.s : partage d’études de psychologie sociale sur le sujet + explication de ce qu’est un stéréotype.
  • De la catégorisation à la valence différentielle des sexes.
  • Inné ou acquis ? Concept de la plasticité cérébrale.
  • La menace du stéréotype ou comment même infondés les stéréotypes impactent nos enfants dans leurs pratiques et leurs ressentis.
  • Processus d’intériorisation et d’appropriation des stéréotypes de genre chez l’enfant.
  • Partage des difficultés et des besoins.  
  • Fil rouge global de l’éducation non-stéréotypée : proposer plutôt que censurer.


Comment se déroule l'atelier éducation sans préjugé ?

Notre intervenante Nadège Dazy, Consultante Formatrice Egalité Femme/Homme et Éducation non stéréotypée, applique une méthodologie participative. Elle part des expériences et des besoins des participant.e.s pour dérouler l’atelier. 

Le Powerpoint utilisé pour l'atelier est ensuite partagé aux participant.e.s.
Par ailleurs, elle laisse aussi une liste de ressources pour aller plus loin sur le sujet. 
Dans cette liste, on trouve notamment des livres inclusifs pour enfants.

Renseignements complémentaires : contact@apsef.fr

L'inscription est obligatoire soit :
Participation gratuite pour les adhérent(e)s, 10 euros pour les non-adhérent(e)s.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour connaitre les futures dates et tous nos autres ateliers.

* Une réduction est possible (jusqu'à 50%) si vous êtes aux minimas sociaux, au chômage, en congé parental ou que votre conjoint(e) est dans un de ces cas. Tarif réduit également pour les professionnel(le)s de la petite enfance. N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.